fumee noire

Transformer la pollution de l’air en une encre non polluante ! [Vidéo]

Imaginez une seule seconde que l’on puisse recycler un produit polluant pour fabriquer un produit non polluant ?  La pollution de l’air ne vous laisse plus respirer. C’est mauvais pour vos poumons, votre peau, et même pour vos cheveux ? Que diriez-vous d’imaginer que l’on puisse recycler cette pollution atmosphérique ? Sympa, l’idée ! Et bien attendez-vous à une très belle surprise et à utiliser de la pollution pour imprimer, car prochainement l’encre de votre imprimante proviendra de la pollution de l’air.

Ecrire avec de la pollution

Quand la technologie sert la bonne cause, on ne peut que féliciter ! Anirudh Sharma, un chercheur américain a mis au point une technologie qui permet de transformer les particules de pollution présentes dans l’air en encre noir destinée à l’imprimante.

Il vient d’inventer un moyen d’écrire grâce aux moteurs diesel et de bouleverser la donne. Pour arriver à cette invention ingénieuse, il a d’abord puisé dans sa nostalgie des jours où il était encore en Inde avant d’aller poursuivre ses études aux USA, puis dans l’Histoire de l’encre de Chine, il y a plus de 2000 ans, quand les Chinois brûlaient des arbres, des pins et récupéraient la suie de la fumée pour produire de l’encre noire.

Il a mis au point une petite machine, avec un ventilateur qui absorbe l’air pollué, le filtre et récupère la suie, donc le carbone noir. Un appareil qui pourrait très bien se mettre sur un pot d’échappement. Il y rajoute de l’huile d’olive et un peu d’alcool. Et il obtient une encre sans produits chimiques alors que les encres classiques sont aujourd’hui assez toxiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *